Doing CSR by planting trees, CSR concept and business planting saplings of trees.jpg

La Responsabilité Sociétale des Entreprise

ONU : Pacte mondial - ISO 26000

Pourquoi la RSE est incontournable ?

La Responsabilité Sociétale des Entreprises répond aujourd'hui à des normes internationales édictées notamment par l'Organisation des Nations Unies avec le "Global Compact", et par la norme ISO 26000. Ce sont des guides de bonnes pratiques qui s'adressent aux entreprises de tous les pays. Ainsi, inscrire son entreprise dans une démarche RSE, c'est s'engager dans une démarche vertueuse avec les parties prenantes internes (salariés, IPR etc.) et externes (fournisseurs, clients, collectivités locales etc.) pour que l'entreprise améliore son impact auprès de ses parties prenantes, et de l'environnement. 

En France, un certain nombre de ces bonnes pratiques sont déjà inscrites dans des textes réglementaires (Droit du travail, déclaration des Droits de l'Homme etc.), ce qui fait que toute entreprise participe déjà un minimum à la RSE, bien souvent sans même le savoir... Il reste à l'identifier, le mettre en valeur, et à l'étendre sur d'autres points de la norme ISO 26000. 

C'est quoi la RSE ?

L'esprit de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) est né au début du 19ème siècle avec Robert Owen qui dirigeait une usine de coton. Se sentant responsable de ses salariés, il a souhaité élever leur niveau de vie sur l'habitat, l'hygiène, le refus d'employer des enfants de moins de 12 ans, le développement du capital humain avec des cours du soir, l'accès à un magasin, et son programme des 3/8 : 8 heures de sommeil, 8 heures de loisirs, et 8h de travail. Imprégnés de philanthropie et de paternalisme, Owen et d'autres dirigeants d'entreprises (Francis Cabot Lowell, Samuel D. Warren, Andrew Carnegie, Richard Ely etc.) ont mis en oeuvre des politiques sociales, sanitaires, éducatives, de respect des droits de l'Homme. Et c'est Howard Bowen au milieu du 20ème siècle qui est venu donner corps à la RSE avec son livre "La Responsabilité sociale du businessman". La RSE était donc au départ une volonté de dirigeants philanthropes et "paternalistes" d'améliorer la qualité de vie globale de leurs employés, et d'agir positivement sur la société, avec ce sentiment que c'était leur responsabilité. 

Comment mener une démarche RSE ?

Le Droit français, mais aussi la déclaration des Droits de l'Homme, couvrent une partie des actions demandées par la norme ISO 26000. Par exemple, l'article L-4121 du code du travail qui régit les obligations de santé et sécurité de l'employeur envers ses salariés se retrouve dans l'ISO 26000. La prévention des Risques Psycho-Sociaux (RPS) fait partie du 2ème chapitre, "relations et conditions de travail", 4ème domaine d'action "santé et sécurité au travail", 9ème principe : "il convient qu'un organisation s'efforce d'éliminer les risques psychosociaux sur les lieux de travail, risques qui favorisent le stress et les maladies ou les provoquent".

Ainsi, pour engager votre entreprise dans une démarche RSE, il convient d'abord de faire un audit pour identifier quelles recommandations de l'ISO 26000 sont déjà mises en place dans votre entreprise, pour chacun des 6 domaines. Puis, il faut identifier lesquelles seraient simples à mettre en place dans un premier temps, et lesquelles constitueront le plan d'action à moyen et long terme sur les 6 domaines du graphique. 

Capture d’écran 2022-06-17 à 10.49_edited.png

Les 6 domaines d'action de la RSE

RSE et développement durable

Un des axes importants à développer pour nos entreprise en France est celui de l'environnement. En effet, un certain nombre de bonnes pratiques dans ce domaine ne sont pas encadrées par la réglementation, et il revient donc aux entreprises d'en prendre l'initiative. L'ISO 26000 nous dit que "les décisions et les activités des organisations ont immanquablement un impact sur l'environnement, quel que soit le site d'implantation de ces organisations. Ces impacts peuvent être liés à l'utilisation de ressources par l'organisation, à l'emplacement des activités de l'organisation, à la production de pollution et de déchets et aux impacts de ses activités sur les habitats naturels. Pour réduire leurs impacts sur l'environnement, il convient que les organisations adoptent une approche intégrée qui prend en compte les implications directes et indirectes de leurs décisions et de leurs activités d'un point de vue économique, social, sanitaire et environnemental". 

L'ISO 26000 nous indique 4 domaines d'action pour l'environnement : 

  1. La prévention de la pollution ; 

  2. L'utilisation durable des ressources ;

  3. L'Atténuation des changements climatiques, et l'adaptation ;

  4. La protection de l'environnement, biodiversité, et réhabilitation des habitats naturels.

 

De son côté, l'ONU propose dans le "global compact" 17 Objectifs de Développement Durable (lire ici).

 

De nombreuses actions peuvent être facilement réalisées dans ces domaines, ce qui contribuera à réduire l'impact de votre entreprise sur l'environnement. 

RSE : qui est concerné ?

Toute entreprise est concernée par la RSE, de l'auto-entrepreneur à la TPE, PME, ETI etc. En effet, de nombreuses activités du travail quotidien impliquent l'usage de ressources : papier, électricité, eau etc. De part le nombre de champs ciblés, des actions peuvent être facilement réalisées dans ces domaines, ce qui contribuera à réduire l'impact de votre entreprise sur l'environnement. Ainsi, la RSE concerne tout le monde sur l'aspect environnement, mais aussi sur les Droits de l'Homme, les conditions de travail etc.

La RSE améliore la marque employeur

Cette Responsabilité Sociétale des Entreprises s'approche de la question de la "morale". Si agir moralement c'est agir de façon désintéressée, nous savons que toute entreprise agit de façon intéressée. Elle doit faire un minimum de chiffre d'affaire pour être viable et pour payer ses salariés. Cela n'est pas amoral ou immoral, c'est le but même d'une entreprise : générer des profits pour assurer une part de sa pérennité, et donc de rémunérer ses collaborateurs. L'intention n'est pas désintéressée, et c'est normal. Une entreprise qui serait totalement désintéressée de son chiffre d'affaire ne résisterait pas à la loi du marché et se retrouverait en redressement judiciaire, vire en liquidation, ce qui conduirait donc ses salariés au chômage... 

Pour une entreprise, la question n'est donc pas d'agir moralement, mais d'agir en conformité avec la morale. Et c'est là où la RSE intervient, ce qui permet à l'entreprise de contribuer à améliorer la vie de ses parties prenantes internes (salariés, IRP etc.) et de ses parties prenantes externes (fournisseurs, clients, collectivités locales etc.). Vous agissez de façon vertueuse, ce qui est bon pour les autres, et bon pour votre entreprise qui voit sa réputation et sa marque employeur améliorées.